Roque Carbajo
  0

Devise:

Haut de page

L'enseignement et moi

Roque Carbajo

J'ai commencé à enseigner de façon progressive après avoir accumulé 30 ans de métier de musicien de scène. Je constate en observant autour de moi, qu'avant d'enseigner la musique, il est préférable d'avoir acquis une certaine maturité en tant que musicien.

Entre autres, le métier permet de développer plusieurs "astuces" liées à la guitare, soit des manières d'agir et de réagir avec l'instrument lorsque l'on joue sur une scène. Bien entendu, ces volets d'apprentissage intimistes de l'instrument sont absents des méthodes de guitare. Aussi, il est important pour l'enseignant de posséder une vaste culture de la musique classique en général et une très bonne connaissance des musiques traditionnelles et des divers styles (blues, jazz, populaire...) afin de comprendre quelles sont les formes mélodiques, rythmiques et harmoniques qui les caractérisent dans le but de bien les transmettre à l'élève. Évidemment, il y a plusieurs sortes d'élèves (enfants, adolescents, adultes — débutants, intermédiaires, avancés) et là encore, l'enseignant se doit d'avoir une pédagogie adaptée à la personne apprenante. L'enseignement musical, qu'il soit instrumental ou théorique, sera assimilé avec aisance par l'élève si l'enseignant lui transmet la matière en établissant un lien complice dans la relation d'apprentissage. Par la suite, connaissant de plus en plus la personnalité de son élève, le professeur pourra moduler sa pédagogie pour trouver les outils qui permettent une continuité harmonieuse de l'assimilation musicale.

En conclusion, j'aime développer avec mes élèves une relation "maître/disciple" plutôt que "professeur/élève", car elle devient à la fois inclusive de l'apprentissage musical et d'un espace d'échanges (philosophique et psychologique) sur la vie en général permettant ainsi de tisser des liens humains plus solides.